Critique

 

Le chardonneret (Donna Tartt)

note: 5Le Chardonneret Nadine - 16 février 2014

Un pavé de 800 pages absolument captivant, puissant, à l'écriture maîtrisée, dans un rythme soutenu. Le lecteur navigue dans un panel d'émotions très variées et termine ce roman complètement habité par cette histoire. Le jeune Théo perd sa mère lors d'un attentat au Metropolitan Museum. Traumatisé par cette perte, nous suivrons le parcours initiatique de ce jeune adolescent à travers les personnages qui croiseront plus ou moins heureusement sa route, mais l'intrigue époustouflante découlera de sa possession de cette petite toile de maître, Le Chardonneret, qu'il transporte partout. Rien ne sera plus important pour vous que la lecture de ce roman quand vous l'aurez pris en main. Vous vous attacherez malgré vous à Théo et penserez sans cesse à lui, vous vous soucierez de lui, vous souhaiterez l'accompagner, l'aider, le soutenir, le conseiller. Bref ... vous l'aimerez. Un roman définitivement moderne, dans la lignée des plus grands classiques de la littérature classique. Donna Tartt a besoin de 10 ans pour écrire chacun de ses romans. Le résultat est là : certains écrivains seraient bien inspirés de retrouver un rythme d'écriture plus lent, à l'instar de cette auteure. NG