S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Babeth

 

La tresse (Laetitia Colombani)

note: 4La tresse Babeth - 24 juillet 2019

Un très bon moment de lecture sur le destin croisé de ces trois femmes qui n'ont rien en commun et qui habitent chacune dans un pays différent. Émotion et attachement à chacune des ces trois femmes dès les premières pages. J'aime .

Silencieuse (Michèle Gazier)

note: 5Silencieuse Babeth - 24 juillet 2019

Une écriture vraiment remarquable, une intrigue captivante jusqu'à la fin, autour de trois hommes : Hans Glawe ( peintre et sculpteur allemand), Louis dit le Blondin ( aux allures de vieil hippie), Claude Ribaute(sociologue à la retraite) viennent tous les trois vivre où revivre à Saint-Julien-des-Sources. Pourquoi ? Le quatrième personnage, une petite fille, Valentina, qui ne parle pas arrive au milieu de cette triangulaire. J'ai adoré.

Petites scènes capitales (Sylvie Germain)

note: 5Petites scènes capitales Babeth - 24 juillet 2019

De la grâce, une belle écriture fuide, et le personnage, combien attachant de Lili, que l'on suit dans sa quête éperdue pour tenter de comprendre le mystère de la disparation de sa mère. Que du bonheur à lire.

Chaleur du sang (Irène Némirovsky)

note: 4Chaleur de sang Babeth - 8 juillet 2019

Après avoir decouvert récemment Irène Némirovsky, je me plonge avec délice dans la lecture de tous ces romans.
Àpres "l'Ennemie "( magistral) et "Le Bal", "Chaleur de sang" dernière lecture, je suis toujours aussi enthousiaste pour l'écrivaine. Ecrit en 1937, ce drame familial raconte comme le dit si bien la quatrième de couverture, la tempête des pulsions dans le vase clos d'une société trop lisse. Vite un autre roman d'elle à lire !

La Librairie des cœurs brisés (Robert Hillman)

note: 4La librairie des coeurs brisés Babeth - 8 juillet 2019

C'est l'histoire d'une rencontre complètement improbable entre Hannah, jeune femme juive rescapée d'Auschwitz, où ont péri son mari et son fils, avec Tom, fermier bourru, heureux dans son travail et malheureux en amour. Cela se passe en Australie dans les années 60, sur fond de paysages grandioses avec références historiques.

Ces deux êtres blessés par la vie vont ils pouvoir surmonter ensemble leurs traumatismes ?
Ce roman m'a accroché dès les premières pages. Hannah la délirante et tourmentée et Tom, sont deux personages attachants.

L'ennemie (Irène Némirovsky)

note: 5L' Ennemie Babeth - 5 juin 2019

Très agréable découverte de cette romancière que je ne connaissais pas. L'auteur, Irène Némirovsky a écrit ce roman en 1928 sous pseudonyme, pour tromper la vigilance des siens. Et on va très vite comprendre pourquoi !
Gabri, qui en fait est l'auteur, voue une haine farouche envers sa mère, femme superficielle, égoïste, jolie coquette mais sur le déclin, plus intéressée par son amant que par l'épanouissement de ses filles. Cette haine se voue en répulsion physique pour cette mére pour laquelle elle n'est qu'un fardeau.
On sent monter au fil des pages cette répulsion qui se terminera en drame. Ce livre est un petit bijou qu'il faut lire absolument.

Grossir le ciel (Franck Bouysse)

note: 5Grossir le ciel Babeth - 29 mai 2019

Bien ecrit, du suspens, des personnages qui ont "de l'épaisseur ", hors du commun , tout pour me plaire ! A peine commencé et pas lâché jusqu'à la fin. Gros coup de coeur.

L'angle mort (Véronique Merlier-Espenel)

note: 3L'angle mort Babeth - 21 mai 2019

Un sujet bien souvent traité mais cette fois-ci avec délicatesse. Cécile et François forment un jeune couple ordinaire et heureux. Trop beau pour être parfait . N'y aurait il pas une faille quelque part ? un angle mort...

Je reste ici (Marco Balzano)

note: 4Je reste ici Babeth - 21 mai 2019

Un personnage principal attachant, Trina, femme courageuse et fidèle a ses idées.




Un très bon moment de lecture.

Maïmaï (Aki Shimazaki)

note: 4Maïmaï Babeth - 3 mai 2019

Un petit livre mais tellement riche avec une histoire touchante qui se déroule dans la société japonaise. Plein de douceur et de simplicité. Je decouvre Aki Shimazaki, auteure d'origine japonaise qui écrit en Français. Je vais me précipiter sur ses autres romans.
Coup de coeur, cela fait du bien apres une lecture sans intérêt !

La personne de confiance (Didier Van Cauwelaert)

note: 1La personne de confiance Babeth - 30 avril 2019

Confortablement installée, je me plonge dans la lecture de ce roman annoncé comme étant " haletant, jubilatoire, avec un éclat de rire à chaque page" !
Quelle déception, à la soixantième page je n'avais pas encore ébauché un sourire. J'ai donc jeté l'éponge et stoppé ma lecture. Soit je n'ai vraiment aucun humour soit ce roman n'est pas drôle ... Je n'ai pas non plus aimé l'histoire, ni l'écriture.
Bref rien pour me plaire !

Une famille comme il faut (Rosa Ventrella)

note: 4Une famille comme il faut Babeth - 7 avril 2019

Fresque pittoresque, agréable à lire, de la vie dans un quartier pauvre de Bari, dans les Pouilles en Italie du Sud. Dans les années 80, Maria est une petite fille rebelle, plus connue dans son quartier sous le nom de"Malacarne"( mauvaise graine ) qui vit entourée d'un père violent, une mère aimante mais très effacée, et ses deux frères, l'un qu'elle adore et l'autre qui est possédé par le Mal. Elle a huit ans, observe le monde qui l'entoure, et comprend très vite que les études seront la meilleure voie pour s'émanciper et fuir un avenir médiocre et ce quartier quelle adore et déteste en même temps. Il respire la misère, la saleté , avec ses rumeurs et ses commérages... Maria est un personnage attachant, on partage ses espoirs, ses rêves, son désir de vivre autrement et ses sentiments avec un fond dhistoire d'amour surprenante. Quel sacrifice devra t-elle consentir... Un coup de coeur pour ce roman que j'ai avalé avec délice. Au cas où : je précise que je n'ai pas lu "L'amie prodigieuse"!

Le voyage du canapé-lit (Pierre Jourde)

note: 2Le voyage du canapé-lit Babeth - 20 février 2019

Certes voilà un roman très bien écrit. Mais je me suis ennuyée dans la lecture de l' histoire du canapé-lit. Dans une camionnette deux frères et une belle soeur parcourt la France pour transporter un vieux canapé tout moche , hérité dune grand mère acariâtre. Ce périple va donner lieu à des discussions sur tout et rien entre les deux frères et la belle soeur, de la famille, du passé et des relations conflictuelles entre les deux frères avec un humour sarcastique. Pas convaincue par cette lecture.

Rien d'autre sur terre (Conor O'Callaghan)

note: 3Rien d'autre sur terre Babeth - 28 janvier 2019

Un premier chapitre très prometteur, à la suite duquel je me plonge dans la lecture de cette très intrigante histoire. Mais dès le deuxième chapitre, je ressens comme un malaise et je commence à perdre mes repères au milieu de ces personnages tous plus fantasques les uns que les autres. J'avoue que jai souvent eu du mal à suivre... C'est une histoire inquiétante, dérangeante que nous livre l'auteur avec beaucoup de nons dits et une fin qui reste à imaginer !

Il n'y a pas de fin à cette histoire et cela m'a vraiment beaucoup frustrée car du coup j'ai franchement la désagréable impression de n'avoir rien compris !

La petite gauloise (Jérôme Leroy)

note: 1La petite gauloise Babeth - 28 novembre 2018

Aucun enthousiasme à lire ce court roman que je vais très vite oublié car rien ne ma accrochée, pas même l'histoire et encore moins l'écriture. Seul point positif, les quelques chapitres ont été vite lus !

Balles perdues (Jennifer Clement)

note: 4Balles perdues Babeth - 28 novembre 2018

Pearl, jeune adolescente, vit avec sa mère Margot, dans une voiture stationnée quelque part en Floride, au bord d'un parking pour caravanes et tout prêt d'une décharge à ordures. Pearl n'a jamais vécue ailleurs que dans cette voiture-maison, où sa mère et elle ont organisé leur vie autour d'une relation fusionnelle remplie d'amour. Mais un beau jour, le loup va entrer dans la bergerie, en la personne d'Eli, beau charmeur dont Margot va tomber éperdument amoureuse. Et la vie de Pearl va être bouleversée. L'histoire est racontée par Pearl, personnage solaire et attachant. Poésie, humour , mais aussi noirceur et violence sur fond de trafic d'armes. Voilà la réalité de la vie des "paumés" dans une Floride bien éloignée des belles plages à touristes. J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman.

Dix-sept ans (Éric Fottorino)

note: 4Dix-sept ans Babeth - 31 octobre 2018

Un vrai coup de coeur pour cette histoire intime et très émouvante que nous raconte Eric Fottorino. C'est avec beaucoup de poésie et de délicatesse, que le narrateur qui est aussi l'auteur remonte le temps en quête d'identité et cherche à comprendre les raisons pour lesquelles pendant des années il y avait une vraie distance entre lui et sa mère, si bien résumé dans cette courte phrase : " infirme à montrer ses sentiments dès qu'il s'agissait de maman ". Un soir sa mère Lina, à l'aube de ses soixante dix ans, réunit ses 3 fils pour un banal diner de famille, et va jeter un gros pavé dans la marre.

Casting sauvage (Hubert Haddad)

note: 4Casting sauvage Babeth - 13 août 2018

13 Novembre, rue de Charonne, Damya était là , mauvais moment, mauvais endroit. Elle était danseuse et ne pourra plus jamais remonter sur scène car une balle lui a traversé le genou. Une vie brisée...Une de ses amies lui demande de trouver 100 figurants, maigres, décharnés pour les besoins de la production d'un film sur la déportation, adapté du livre de Marguerite Duras "La douleur".
Damya va se lancer dans un casting sauvage à travers les rues de Paris. Elle va dans les gares, sous les ponts, dans les lieux de passage... à la rencontre des cabossés de la vie ( comme elle ) : les clochards, les drogués , les réfugiés, les suicidaires...tous marqués psychologiquement et physiquement.
Un livre poignant et profondément humain avec une écriture riche et poétique.

Poivre & Sel (Guillaume Clicquot)

note: poivre et sel Babeth - 10 juillet 2018

Comment peut-on écrire une histoire aussi inintéressante sur un couple de jeunes retraités ? Franchement bêtifiant ! Cela mérite un zéro !

Être en vie (Cristina Comencini)

note: 5Être en vie Babeth - 27 juin 2018

C'est une très belle histoire, émouvante et touchante, écrite a la façon d'un film et l'on a l'impression de voir les images s'enchaîner. L'auteur Nadia Comenici est cinéaste dans la vie et dans le livre , le personnage principal, Catarina est monteuse de films... Catarina , la quarantaine est mariée et mère de 2 enfants. Elle vit à Rome avec sa famille et suite à un appel téléphonique, elle décide de partir seule à Athènes. On vient de lui apprendre que sa mère adoptive et son compagnon, Sebastiano ont tous deux été retrouvés morts cote à cote dans leur chambre d'hôtel. Ils se sont suicidés. Une fois arrivée à Athènes, elle va être très vite rejointe par Danièle, le fils de Sebastiano. Ils vont nouer une relation étrange et remonter chacun dans les souvenirs de leur enfance respective. Une enfance marquée par la violence, la douleur, et de profondes meurtrissures.
Vont-ils pouvoir "se réparer " et enfin "Être en vie " ?
Jai adoré ce livre .

Je suis le genre de fille (Nathalie Kuperman)

note: 3Je suis le genre de fille Babeth - 30 mai 2018

Juliette est une femme d'âge mur, divorcée et mère d'une fille en pleine crise d'adolescence !
Elle est incapable de dire non, et nous raconte avec beaucoup dauto dérision les situations qui en découlent. Au fil des 33 chapitres qui commencent tous par '' je suis le genre de fille "(sauf le dernier chapitre) elle aborde un thème de la vie : amour, séparation, solitude, travail,etc...C'est drôle, caustique, agaçant parfois ( on a une envie irrésistible de la secouer !) mais je dois avouer que je me suis reconnue dans un certain nombre de situations et pas toujours a mon avantage !...
Jai passé un bon moment de lecture et j'ai bien ri.

La fissure (Jean-Paul Didierlaurent)

note: 4La fissure Babeth - 25 avril 2018

Un peu décontenancée dans les premiers chapitres par cette histoire complètement loufoque, puis au fil de la lecture, je me suis laissée séduire. C'est frais, surprenant, plein d'humour avec une belle philosophie : chacun d'entre nous ne porte t' il pas en lui une petite fissure bien cachée !
Un livre qui fait du bien.

Dans le ventre du loup (Héloïse Guay de Bellissen)

note: 3Dans le ventre du loup Babeth - 2 mars 2018

La petite Sophie, 9 ans, est assassiné dans des conditions épouvantables en 1986. La traque du meurtrier se poursuit pendant 6 ans
Nous sommes en 2017, une jeune femme se penche sur les archives du tribunal d'Annecy. Il s'agit de la romancière elle même, Heloise Guay de Bellisen. Elle avait 5 ans losque le drame s'est produit et Sophie était sa cousine. Mais on lui a toujours caché l'existence de Sophie et ce n'est qu a l'âge adulte qu'elle apprendra la vérité. Qui est le tueur d'Annemasse ?
L'auteur nous emmène dans cette histoire comme on plonge dans la gueule du loup.
Une histoire glaçante sur les dégâts irréversibles d'une enfance abimée à jamais. Une histoire difficile à lire d'autant plus qu'elle est bien réelle.

Un jour, tu raconteras cette histoire (Joyce Maynard)

note: 4Un jour, tu raconteras cette histoire Babeth - 28 février 2018

Roman autobiographique de Joyce Maynard. Elle y raconte comment après un divorce douloureux, des aventures sans lendemain et 25 ans de célibat, elle va rencontrer le grand Amour de sa vie, Jim , au moment bien sûr ou elle ne s'y attend plus. Dans la première partie de son roman , elle nous fait partager toute la magie de sa rencontre avec Jim, et comment elle femme libre et farouchement indépendante, va finalement accepter de se marier une deuxième fois. Mais peu après leur premier anniversaire de mariage, Jim apprend qu'il est atteint d'un cancer du pancréas, son pronostic vital est engagé. La deuxième partie du roman est beaucoup plus sombre, puisque Jim finira par succomber après une lutte acharnée de 19 mois.
Jai tout aimé : l'histoire mais aussi l'écriture simple, intense et lumineuse de Joyce Maynard.

Vera (Karl Geary)

note: 2Vera Babeth - 28 février 2018

Sony, 16 ans, est un bon gamin, pas très doué pour les études. Il travaille de temps en temps comme commis boucher pour se faire quelques sous. Il vit dans les quartiers défavorisés de Dublin dans une famille sans amour, sans argent, avec des parents qui ne s'entendent pas et des frères indifférents. Sa vie est triste et morose et il rêve d'un ailleurs. Un jour tout va basculer, il rencontre Vera, une femme de 20 ans son aîné.
On ne sait pas grand chose d'elle si ce n'est qu'elle est belle, élégante et cultivée, elle vit dans les quartiers chics de Dublin. Elle a un mal être dont on ne connaît pas l'origine et qui l'entraîne vers un comportement destructeur.
Son y fasciné par cette femme en tombe amoureux et va vivre avec une elle une histore forte. Alors qu il découvre ses premiers émois, on s'interroge sur Vera qui elle semble lointaine et solitaire.
Pas de coup de coeur pour cette improbable histoire d'amour entre ces deux personnages. Je n'ai pas réussi à être touchée et je n'ai pas aimé la forme car l'auteur raconte l'histoire a la deuxième personne du singulier.

La chambre des époux (Éric Reinhardt)

note: 1La chambre des époux Babeth - 27 novembre 2017

Séduite par le résumé de la quatrième de couverture, je cite la fin " ..Eric Reinhardt livre ici une saisissante meditation sur la puissance de la beauté, de l'art et de l'amour, qui peuvent littéralement sauver des vie". Quelle déception ! Dans un premier temps le roman relate la propre histoire de l'auteur. Il y a quelques années, alors qu'il écrivait son roman "CENDRILLON", son épouse se battait contre un cancer du sein. Comme il n'arrivait plus a écrire son épouse lui avait proposé un challenge, tu finis ton roman et je me bats pour guérir. Il terminera son roman et elle guérira. .. Puis vient une nouvelle histoire, ou Nicolas, (comme un double de l'auteur) accompagne lui aussi sa femme qui se bat contre un cancer. Même défi lancé entre les 2 époux, tu te bats contre le cancer et je termine d'écrire ma symphonie. Ce deuxième récit de fiction vient s'imbriquer dans le premier avec beaucoup de redites, avec de plus des passages plutôt dérangeants sur la sexualité morbide de l'auteur avec une jeune femme en fin de vie(atteinte d'un cancer du pancréas). Rien ne m'a plu dans ce roman, je me suis ennuyée dans cette lecture laborieuse, on se perd dans l'histoire et le 'nombrilisme' de l'auteur m'a beaucoup dérangée. Et si j'ai mis la note de 1, cest uniquement pour que lon ne pense pas que j'ai oublié de mettre une note car cela mérite 0 !

La vie serait simple à Manneville (Pierre Cochez)

note: 4La vie serait simple à Manneville Babeth - 13 juillet 2017

Beaucoup d'élégance , une belle écriture, pour aborder avec tellement de delicatesse l'amour fou que Bruce porte à Alex. Sous le charme ! Babeth

Avant que les ombres s'effacent (Louis-Philippe Dalembert)

note: 5Avant que les ombres s'effacent Babeth - 7 juillet 2017

Un vrai coup de coeur pour ce très beau roman ecrit dans un style fuide et avec beaucoup d'humour. Sur un fond historique peu connu, l'auteur nous fait partager la vie passionnante et atypique du Docteur Ruben Schwarzberg, devenu un medecin réputé en Haïti.

Les lumières de Cape Cod (Beatriz Williams)

note: 4Les lumières de Cape Cod Babeth - 7 juillet 2017

Je me suis vite laissée emporter(après quelques chapitres tout de même !) par l'histoire de cette femme. Tiny Schuyler, dans l'Amérique des années 60 est prédestinée a être la nouvelle Firt Lady auprès de son gentil et parfait mari, très "beau parti" comme on dit, Frank Harcasttle, lui même en route vers le poste suprême. Le décor est planté, mais bien sûr il ny aurait pas de roman sans la série d'événements qui vont venir nous tenir en haleine et rythmer l'histoire. Jai adoré le personnage principal, Tiny,femme attachante et raffinée, qui finira par choisir d'être elle même et non pas ce que la société et sa famille attendent d'elle ! Un roman agréable à lire qui est le troisieme d'une trilogie dont le premier est "L'été du cyclone" et le deuxième "La vie secrete de Violet Grant" aux Editions Belfond.Je vais donc les lire.... Babeth

Imagine que je sois parti (Adam Haslett)

note: 3Imagine que je sois parti Babeth - 26 avril 2017

John et Margaret se rencontrent à Londres dans les années 60. Margaret se fiance à John et lorsque John est hospitalisé pour un état depressif grave, elle choisit en toute connaissance de cause, non pas de fuir mais de l'épouser. Ils vont avoir 3 enfants ensemble Michael, Celia et Alec. Michael, l'aîné, brillant mais tres angoissé va se révéler être atteint du meme mal que son père. Lorsque John se suicide, la fratrie va tenter de survivre à cette perte. Celia, Alec et leur mère vont devoir veiller sur Michael qui s'avère être de plus en plus perturbé et instable. Un roman choral qui nous fait partager la force qui unit cette fratrie et l'amour inconditionnel de la mère. Une belle ecriture avec des moments forts d'émotion mais quelques longueurs quand même. Babeth

Extermination des cloportes (Philippe Ségur)

note: 1Extermination des cloportes Babeth - 20 février 2017

Je me suis très vite lassée de la vie, sans grand intereret, de ce couple. Quant à l'ecriture, je nai pas du tout "accrochee" avec ce style . Bref rien ne m'a plu dans ce court roman. Babeth

Qu'il emporte mon secret (Sylvie Le Bihan)

note: 4Qu'il emporte mon secret Babeth - 20 février 2017

Une femme, Helene, la narratrice , se retrouve seule à Grenoble, au Park Hôtel, chambre 305. Elle est angoissée. Elle est venue à Grenoble pour temoigner à un procès dans lequel on comprend qu'elle est impliquee, mais sans en connaitre la raison. A trente ans d'intervalle, deux nuits ont bouleversé sa vie. Elle veut connaitre la vérité et elle espère que ce procès lui permettra enfin de connaitre cette vérité. Ce n'est bien sûr qu'à la fin que l'on découvre enfin la verite! Très bien écrit, on avale les pages dans une tension palpable. Babeth

Les apparences (Gillian Flynn)

note: 4Les apparences Babeth - 20 février 2017

Excellent thriller qui se lit facilement malgre les 573 pages ! Jai adoré cette histoire pour le suspens très bien mené. Et oui les apparences sont parfois bien trompeuses sauf pour ce thriller qui a répondu à toutes mes attentes car c'est un petit bijou . Babeth

Désolée, je suis attendue (Agnès Martin-Lugand)

note: 3Désolée,je suis attendue Babeth - 25 janvier 2017

Un portrait de femme, une "working girl" ( encore une !)que rien n'arrête dans sa quête de pouvoir et d'ascension professionnelle. Yael,le personnage principal,étudiante sympa, gaie et plutôt fêtarde va se transformer en quelques années, en une carriériste aux dents longues, en femme exécrable, n'ayant pas de temps à consacrer( à perdre !)à sa famille, ni à qui que ce soit d'ailleurs. Est ce un moyen de cacher ses fêlures ? sera t elle rattraper par son passé ? Un roman facile à lire mais sans intérêt majeur. Babeth

Comment Baptiste est mort (Alain Blottière)

note: 4Comment Baptiste est mort Babeth - 4 janvier 2017

Le récit commence par un dialogue entre un jeune adolescent de 14 ans et celui que l'on suppose être son psychologue. Au fil des pages (on alterne entre le dialogue chez le psychologue et l'histoire racontée par le jeune garçon), on approche l'horreur. Enlevé dans le désert par un groupe d'islamistes djihadistes avec ses parents et ses frères, le jeune Baptiste sera le seul à être libéré après plusieurs semaines de captivité. Ce qu'il a vécu dans le désert est d'une grande violence et d'une cruauté sans nom. Il va être endoctriné par ses ravisseurs( au point de ne plus savoir qu il y est ? ) et finira par être échangé contre une rançon. Bien qu'ayant fait des cauchemars à la suite de cette lecture ..... c'est un livre magnifique qu'il faut lire absolument. Babeth

Une famille passagère (Gerard Donovan)

note: 3Une famille passagère Babeth - 22 novembre 2016

Une histoire troublante et dérangeante d'une femme , la narratrice, qui profitant d'un moment d'inattention des parents ,va enlever un bébé qui est dans son landau. Très vite on comprend qu'elle avait prémédité son geste , en mal d'amour et mal d'enfant. On ne peut qu'être troublée par la personnalité de cette femme qui vit dans sa voiture , une Austin Ruby, et qui va fuir avec l'enfant sur la côte anglaise de ville en ville. Tantôt pleine d'attention et éperdue d'amour pour ce bébé, mais aussi très désemparée que va t-elle décider de faire ? Garder le bébé ou le rendre à ses parents..... Le sujet est glaçant mais l'écriture dégage par moment une telle poésie que l'on en arrive presque à trouver cette femme attachante,mais par moments seulement!Babeth

Le rouge vif de la rhubarbe (Auóur Ava Ólafsdóttir)

note: 4Le Rouge vif de la rhubarbe Babeth - 26 octobre 2016

Un très joli court roman plein de douceur, de poésie et de délicatesse (cela fait du bien !)écrit par le même auteur que "Rosa Candida", grande romancière islandaise. Babeth

La brasse indienne (Ola Bauer)

note: 0La Brasse indienne Babeth - 21 septembre 2016

Je n'ai pas réussi à lire ce roman de Ola Bauer, traduit du Norvégien. La traduction m'a particulièrement rebutée, et l'histoire ne m'a pas suffisamment accrochée pour que je dépasse la quarantième page ! Mauvaise pioche ou manque de persévérance de ma part...A voir avec d'autres avis... N'ayant pas lu ce livre en entier, je ne me prononce pas sur une note .Babeth

Dans les prairies étoilées (Marie-Sabine Roger)

note: 3Dans les prairies étoilées Babeth - 29 juin 2016

La première de couverture superbe m'a fait choisir ce livre ! Mais je n'ai pas eu le même enthousiasme pour la lecture. Merlin, auteur à succès de bandes dessinées, est aussi aquarelliste spécialisé dans les dessins d'oiseaux pour encyclopédies ( d'où la couverture du livre magnifique). C'est Laurent, son vieux copain, qui lui inspire le héros de ses bandes dessinées. Mais Laurent meurt brutalement , laissant Merlin en plein désarroi. Avant de mourir Laurent a donné par écrit deux contraintes à son ami pour l'écriture de son prochain album. Je crois que la façon d'écrire de Marie Sabine Roger ne me convient sans doute pas car j'avais lu du même auteur "Bon Rétablissement" sans enthousiasme non plu. Babeth

Au premier chant du merle (Linda Olsson)

note: 4Au premier chant du merle Babeth - 26 avril 2016

Un roman plein de poésie et de délicatesse autour de 3 personnages solitaires qui vont finir par se rencontrer et former un trio attachant. Il y a Elisabeth, qui s'est retirée du monde et qui "survit" recluse dans une solitude à faire peur ! Elle est dépressive et vit hantée par les visions d'une étrange "dame en vert". Il y a Elias , son voisin d'immeuble, artiste et dessinateur talentueux qui lui aussi mène une vie plutôt solitaire. Puis il y a Otto, sexagénaire touchant, lui aussi dans le même immeuble , dans l'appartement au dessus de celui d'Elias. Libraire à la retraite , il vit au milieu de ses livres et va finir par redonner à Elisabeth le goût de vivre. De ce roman se dégage une réflexion philosophique profonde sur le sens de la vie au travers de ces 3 âmes bien esseulées qui finiront par découvrir le bonheur tout simple qu'est le partage. Et c'est tellement vrai ..... J'ai aimé la profondeur du message et l'écriture. Babeth

L'été contraire (Yves Bichet)

note: 2L'été contraire Babeth - 24 février 2016

L'histoire de l'échappée, par un jour de grande canicule, de 5 pensionnaires d'une maison de retraite, ne m'a pas séduite! L'aventure pleine d'humanité et drôle ( d'après la quatrième de couverture) m'a plutôt semblé "grotesque" et je n'ai pas réussi à me laisser porter par l'histoire. J'ajouterai que je n'ai pas non plus "accrochée" avec le style de l'écriture...Babeth

Oeuvre non trouvée

note: 5Etonnez-moi Babeth - 2 décembre 2015

L'histoire s'étale sur une trentaine d'années entre 1970 et 2000 et se déroule entre New York, Paris et la Californie, dans le monde magnifique et très cruel de la danse, avec cette quête de perfection que seuls quelques prodiges peuvent atteindre. Joan, petite ballerine à l'opéra Garnier est éblouie par la grâce d'Arslan Rusakov, extraordinaire danseur étoile du ballet soviétique. Elle est tellement magnétisée par ce danseur, qu'elle réussit un soir à se glisser dans sa loge pour y vivre une étreinte furtive mais non moins passionnée. Puis on retrouve Joan 20 ans plus tard elle vit en Californie avec son mari et son fils Harry. Ce dernier montre des aptitudes incroyables à la danse. Joan, grâce a son fils, va à nouveau croiser la route d'Arslan Rusakov...La fin est surprenante. J'ai tout aimé : l'écriture belle, précise,légère , comme dans un ballet, la quête de la perfection et l'émotion qui se dégage de ce roman que j'ai adoré !

Le coeur qui tourne (Donal Ryan)

note: 4Le coeur qui tourne Donald RYAN Babeth - 28 octobre 2015

L'histoire se passe dans l'Irlande en pleine crise économique avec en toile de fond le chômage. Bobby MAHON, le personnage central, figure autrefois très respectée, vit une véritable descente aux enfers, suite à la fermeture de la petite entreprise locale , dans laquelle il exerçait comme contremaitre très apprécié. Le patron de l'entreprise, personnage peu scrupuleux, s'est enfuit en laissant tous ses ouvriers au chômage et sans indemnités... Ce roman est composé de 21 chapitres avec chaque fois un narrateur différent, chaque personnage fait partie de la même petite communauté et raconte à sa manière son histoire et sa tragédie personnelle. J'ai aimé ce roman tantôt drôle, tantôt tragique mais 21 personnages cela fait beaucoup et j'avoue avoir eu du mal à suivre... Babeth

Un coeur en silence (Blanca Busquets)

note: 5Un coeur en silence Babeth - 5 mai 2015

L'histoire se passe à Berlin, lors des derniers préparatifs d'un concert donné en hommage à KARL T., chef d'orchestre brillant et exceptionnel, décédé 10 ans auparavant. Trois femmes et un homme s'y trouvent réunis. A travers le récit de chacun d'entre eux, on découvre progressivement les liens qui les unissaient, leur passion commune pour la musique, avec en toile de fond l'extraordinaire histoire d'un violon, un précieux Stainer, disparu depuis longtemps, dont on va finir par découvrir ce qu'il est devenu. Magnifique roman choral avec en toile de fond le pouvoir envoutant et magique de la musique. Un coup de coeur ! Babeth

Trois frères (Peter Ackroyd)

note: 3Trois frères Babeth - 24 février 2015

L'histoire a pour décor le Londres des années 60/70. Ils sont trois frères nés chacun a un an d'intervalle dans une famille très modeste, dont la mère disparait sans que l'on comprenne très bien pourquoi. Ils vont assez vite se perdre de vue sans d'ailleurs chercher à renouer le contact. Et c'est finalement de sombres histoires d'argent sale, de corruption, de scandales politiques qui vont à nouveau les réunir. Dès les premières pages, j'ai été captivée par l'histoire mais il faut lire le livre très vite au risque de se perdre dans les personnages. Et il faut aimer les romans noirs !

Madame Diogène (Aurélien Delsaux)

note: 4Madame Diogene Babeth - 27 janvier 2015

C'est en public averti que j'ai abordé la lecture de ce livre car je connaissais le syndrome de Diogène. Dès les premières pages, on plonge dans le monde de folie de Madame Diogène et de son immense solitude. La lecture est éprouvante, dérangeante, et fourmille de détails. C'est tellement bien écrit que l'auteur arrive même à nous faire SENTIR les odeurs qui émanent du gourbi dans lequel vit Madame Diogène. Ce livre est un choc dont on ne sort pas indemne, c'est un très beau livre. Babeth

Nom de dieu ! (Philippe Grimbert)

note: 4Nom de dieu ! Babeth - 16 décembre 2014

Baptiste, marié à Constance , bon père de famille, est cadre dans une usine de bonbons. Catholique pratiquant, très engagé , investi dans de nombreuses oeuvres caritatives, il fini par délaisser sa famille : faute de temps à leur consacrer, sa femme le quitte et ses filles s'éloignent. Puis la vie de Baptiste tourne au cauchemar. D'abord il perd son emploi, puis Dieu "l'abandonne". C'en est trop pour lui, il décide de régler ses comptes avec Dieu en l'interpellant publiquement. J'ai bien aimé cette comédie un peu caricaturale, très facile à lire. Babeth

Une éducation catholique (Catherine Cusset)

note: 3Une education catholique Babeth - 29 octobre 2014

Marie est élevée dans une famille dont le père est croyant et la mère athée. Elle raconte son enfance, sa jeunesse, ses croyances , ses doutes, ses souffrances. Puis elle évoque la naissance du désir, ses passions amoureuses successives avec ses douleurs, ses frustrations et enfin la découverte de l'amour. Un petit livre agréable à lire, qui nous fait renter dans l'intimité de la vie de Marie. Babeth

Retour Haut