L'inscription à la bibliothèque est désormais gratuite pour toutes et tous.

Partager "Gratuité" sur facebookPartager "Gratuité" sur twitterLien permanent
 

Inscriptions aux clubs

Du mercredi 01 juillet au samedi 12 septembre 2020

Les clubsLes inscriptions aux clubs pour l'année 2020-2021 sont ouvertes.

Lire l'article complet
Partager "Inscriptions aux clubs" sur facebookPartager "Inscriptions aux clubs" sur twitterLien permanent

Réouverture : phase 2

La bibliothèque est ouverte au public avec des horaires aménagés :

Le mardi de 10h à 12h ; le mercredi de 10h à 12h et de 15h à 18h, le vendredi de 16h à 19h ; le samedi de 10h à 12h.

Port du masque

 

Port du masque obligatoire à partir de 11 ans

 

Accompagnement des enfants

 

Chaque enfant doit être accompagné d'un adulte

 

Distance

 

Suivre la file d'attente en respectant la distanciation physique. Une personne qui sort = une personne qui entre.

 

Boite livres

 

Avant d'entrer, déposer les documents à rendre dans la boites aux livres.

 

Se laver les mains

 

Se laver les mains avec du gel hydro alcoolique dès l'entrée dans la bibliothèque

 

Eviter de toucher les collections

 

Merci d'éviter au maximum de toucher les collections

 

Rapidité

 

Merci de choisir vos documents le plus rapidement possible

 

La bibliothèque n'accueille pas plus de 10 personnes à la fois, la consultation des ordinateurs et de la presse n'est pas possible.

Pour les personnes fragiles, le portage à domicile est exceptionnellement élargi, une fois par semaine un agent peut déposer et récupérer des livres sur le pas de votre porte. Si vous êtes  concerné, contactez la bibliothèque au 04 76 48 16 45.

Partager "Réouverture : phase 2" sur facebookPartager "Réouverture : phase 2" sur twitterLien permanent

L'été des oranges amères (Claire Fuller)

note: 5Lété des oranges amères Danny - 8 juillet 2020

Ce qui fut le magnifique domaine de Lyntons avant guerre est en décrépitude totale en 1969. Mais un américain veut l'acheter. Il mandate une femme, Francès, pour faire l'état des extérieurs, jardins, statues etc... et un brocanteur, Peter, avec sa compagne Cara, chargé de recenser et d'évaluer le mobilier restant.
Les 3 occupants qui ne se connaissent pas vont se rapprocher, devenir «amis» et l'été va exacerber les passions.
C'est un roman habile et foisonnant qui se lit d'une traite.
Habile car la minutie des descriptions, qui correspondent à la minutie des travaux d'évaluation de la propriété, nous fait «voir» et ressentir le fouillis des jardins, la décrépitude de l'intérieur, tant est précis et ajusté le vocabulaire descriptif.
Habile aussi par les temporalités différentes, passé, présent, futur, qui se mêlent sans cesse, sans qu'on n'y prenne garde en fait, dans un même chapitre.
Foisonnant car les 3 personnages, qui vont se lier (aidés par un lot conséquent de bouteilles de vin oubliées depuis la guerre), s'unir sans être unis, chacun caché derrière son histoire, car tout ne repose que sur des mensonges qui semblent crédibles. Et la vérité se révélera lentement...
Tout cela donne un livre riche avec des éléments très réussis, comme la folie des protagonistes, spirale vertigineuse et inexorable ; et j'ai été surtout surprise par la chute, très forte, très habile.
Une lecture haletante et dérangeante mais qui mérite qu'on s'y tienne...

De beaux restes (Olivier Chantraine)

note: 4 Françoise - 3 juillet 2020

Un groupe d’amis septuagénaires vient d’enterrer l’un des leurs. Ils partent se ressourcer sur une île en Méditerranée où chacun possède une maison. Pétanques, apéritifs, barbecues rythment leurs vies troublées par l’arrivée de nouveaux voisins. Malgré la mort et la maladie qui rôdent, l’auteur signe une comédie joyeuse qui célèbre l’amitié et le temps qui passe.

Les cicatrices (Claire Favan)

note: 3Les cicatrices LCS - 2 juillet 2020

Un homme amnésique bien sous tout rapport doté d'une abnégation hors du commun... Il s'agit bien évidemment d'une réalité romanesque ! Mais que cache cet homme ? Lui qui va être entraîner au cœur d'une enquête sur un serial killer... - Un quoi ? - Un serial Killer ! Un tueur en série quoi !
Un bon livre pour frissonner cet été.

Ici n'est plus ici (Tommy Orange)

note: 4Ici n'est plus Ici LCS - 2 juillet 2020

L'histoire d'un peuple écrasé par son histoire et transparent aux yeux des autres communautés. Des portraits d'indiens urbains qui tentent ou non d'allier tradition et modernité sous la plume acerbe de l'auteur. Une tourmente de personnages en quête d'identité et de reconnaissance jusqu'à l'ouragan. J'ai appris des choses sur la culture Indienne et un éclairage saisissant de la société américaine contemporaine.

Chanson bretonne (Jean-Marie Gustave Le Clézio)

note: 5Chanson bretonne Monik - 2 juillet 2020

Comme un tableau impressionniste, par petites touches, J.M.G. Le Clezio évoque la Bretagne de ses vacances d’été et sa toute petite enfance pendant la guerre dans l’arrière-pays Niçois. Les souvenirs remontent, les sensations, les émotions, les moissons sous un soleil de plomb, la lande et l’Océan. Le second conte, bouleversant, « l’enfant de la guerre », parle de sa toute petite enfance à Nice et dans la Vallée de la Vésubie où sa famille s’est réfugiée. L’auteur égrène ses souvenirs rêvés ou bien réels, la faim, la peur, la bombe qui tombe dans le jardin de sa grand-mère. Pas de nostalgie. L’auteur s’en défend car pour lui « la nostalgie n’est pas un sentiment honorable. Elle est une faiblesse, une crispation qui distille l’amertume. Cette incapacité empêche de voir ce qui existe, elle renvoie au passé, alors que le présent est la seule vérité ». A savourer en se laissant bercer par cette chanson Bretonne et l’écriture du prix Nobel de littérature toute de grâce et d’élégance.

Les insurrections singulières (Jeanne Benameur)

note: 4Les insurrections singulières Anne - 2 juillet 2020

Un roman initiatique où l’on suit Antoine qui revient vivre chez ses parents après que l’usine de sidérurgie où il travaille comme ouvrier l’ait obligé à prendre des RTT forcés avant d’être délocalisée au Brésil, et après que sa fiancée l’ait quitté. Bref, Antoine se situe à un tournant de sa vie, où il éprouve de grandes difficultés à trouver sa place, entre le chemin qui lui est tout tracé depuis l’enfance et ses propres aspirations.
C’est bien écrit, l’auteure propose des réflexions intéressantes sur la vie, ce qu’on est, ce qu’on souhaite, sur la façon dont on parvient ou non à l’exprimer et à s’épanouir. Mais j’ai fini par décrocher de tous ces états d’âme .

Le temps est assassin (Michel Bussi)

note: 3Une lecture légère Anne - 2 juillet 2020

J’avais besoin d’une lecture légère, sans prise de tête, où j’étais sûre d’être embarquée. Pari réussi avec ce livre où on met de côté les invraisemblances et le style d’écriture pour tourner avidement les pages. Un point à souligner tout de même : les paysages de la Corse sont bien rendus.
Idéal pour la plage.